Actualités

Sortie du premier Tome de la Trilogie : l’Autre Regard


Synthèse et Présentation :

L’Objectif de la publication de la Trilogie « L’Autre Regard » est d’apporter une direction plus positive et un espoir de changements réels dans le monde, sur base du travail des consciences individuelles, vers une vision nouvelle de l’être humain et de son rapport à la civilisation.

L’Autre Regard change notre perception des choses et nous conduit vers une meilleure appréhension de l’homme, actant de sa possibilité de se tourner vers la bonté naturelle qui existe en lui, capable de produire une société intègre, régulant une abondance saine et équitable pour chacun de ses membres.

Les 3 tomes de la Trilogie dévoileront un autre système de pensées capable de faire cesser en nous la souffrance et de diriger la complexité de la psyché vers la paix en soi.

Ils permettront :

La révélation des étapes indispensables de la conscience, qui nous conduiront à emprunter : Le chemin du fil du rasoir », seul accès véritable qui nous permettra de sortir vainqueurs du défi permanent de notre rapport au monde en tant qu’humanité.

Cette Trilogie l’Autre Regard revoit les principaux axes de pensées usuelles en fonction dans le monde et donc les croyances que l’humanité a entérinées et acceptées et qui ont donné lieu à des comportements « pilotes », devenus inconscients, et ayant comme résultante ce monde semblant ne fonctionner que sur un mode compensatoire.

Elle ramène les paradigmes anciens à la surface de notre conscience, afin de les confronter à la réalité de nos intentions. Elle défie l’impossible, en prouvant que le cœur et la raison peuvent être complices pour suivre une destination et accomplir « Le véritable destin des nations ».

Sur base d’une logique mathématique, elle parvient à proposer l’idée d’une « Pensée Juste » qui pourrait fonctionner sans la dualité et s’adapter à l’Unique, en tant que personne différenciée » grâce à une vision autre de la réalité, permettant de situer l’individu dans son contexte, avant de lui demander de rentrer dans des cadres qui auraient été préformatés.

Elle se base sur le fait que l’amalgame ne peut pas produire la justice pour tous, et que même dans le cas où l’injustice ne concerne que des minorités, elle ne peut que croître si on ne résout pas définitivement le problème à partir de sa racine. Elle présente un nouveau système de pensées permettant à terme de ne plus travailler avec l’exclusion, mais avec la cohésion, avec comme cible un projet commun à l’humanité entière.